Pour ces raisons, NON à la loi sur la procréation médicalement assistée:

  • Pas de rejet automatique de dizaines de milliers d’embryons seulement parce qu’ils ne passent pas avec succès un «test de normalité»
  • Pas d’analyses d’embryons sans soupçon de graves maladies héréditaires
  • Pas de contrôles qualité sur les embryons; cela conduirait à la chimère de l’être humain parfait
  • Pas de loi extrême, alors que le Conseil fédéral tenait prête une bien meilleure solution

La loi va bien trop loin! Donc: NON!